:: Vohilis - Contrée du Sud :: Athalie :: Les halles de plein air Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand le vent tourne ( prio Serkhan )

Invité
Invité
Sam 15 Juil - 13:30
Invité
    Je retiens ma respiration quelques instants, me traçant un chemin parmi les clients endormis aux quatre coins de la pièce.La soirée précédente à été très dure question boulot et gérance de l'auberge. De nouveaux orages avaient éclaté, remplissant presque automatiquement les lieux de clients assoiffés et surtout affamés. La pluie ne s'étant pas calmée, la plupart des gens s'étaient endormis à même le sol au rez-de-chaussée, dans la salle principale. Comme à mon habitude, je m'apprêtais à quitter les lieux quand j'ai vu cette vision d'horreur en question. Comment s'éclipser sans réveiller les ivrognes ? Tout en traversant en toute discrétion la pièce, j'ouvre la porte et m'évade d'ici le plus vite possible. Une fois dehors, je soupire, soulagée. Enfin, j'ai une journée de repos, et je compte bien en profiter pour visiter la ville un peu plus. Je laisse mes pas me guider, ne me souciant guère du lieu final où je vais atterrir. Je regarde distraitement les marchandises vendues dans les ruelles, achetant quelques fruits au passage, que je grignoterais en cours de route.

    C'est au bout d'un moment, sans doute long, vue la traversée du soleil, que je parvins aux quartiers du marché de la ville. Je n'y étais encore jamais allé. Intéressant tient, c'est bien plus beau que les bas-quartiers où je vis. Je m'émerveille à contempler les lieux en pleine activité malgré l'aube qui venait seulement de pointer son nez. Même si les habitations demeuraient en piteux état, et que l'odeur du poisson pourri emplissait mes poumons, j'étais plutôt ravie de changer d'airs. Les maisons semblent s'entasser les unes sur les autres. Les rues semblent un peu sales, mais bien moins que les autres quartiers. Je respire à plein poumon une fois près des installations d'épices et senteurs , et m'installe sur un tonneau pas trop pourri. Je sors une pomme de ma poche et contemple les pêcheurs œuvré avec leurs poissons. Je n'entendis pas de suite une voix qui retentit derrière moi...
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De retour à Mathusalem :: Vohilis - Contrée du Sud :: Athalie :: Les halles de plein air-
Sauter vers: