:: A la pêche aux souvenirs :: Dans ta tête Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les adieux ne sont jamais éternels

avatar
Serhkan la Lionne
Que sait du désert celui qui ne regarde qu'un grain de sable ?
Féminin
Métier : Protectrice de convois, maîtresse d'armes, ex-gladiatrice
Localisation : Athalie
Début de l'aventure : 03/12/2016
Discussions avec soi-même : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Juin - 23:00


La douleur infinie de celui qui reste,
Comme un pâle reflet de l'infini voyage
Qui attend celui qui part.

─ Pierre Bottero


Te souviens-tu ?

Le sable dansait paisiblement sur les dunes, poussière d'or sous le regard bienveillant des étoiles et de l'astre nocturne. Dans les ténèbres de la nuit fraîchement tombée, une silhouette se détachait du désert. Elle progressait lentement, bien que son pas sûr trahissait sa connaissance des lieux. Le souffle chaud du vent secouait sa chevelure d'ébène, fouettant son visage, ignorant ses paroles. Sa voix s'éleva pourtant une nouvelle fois dans le silence.

Lorsque l'on s'est rencontrés, je te détestais. Toi, tes grands airs, ton aisance naturelle. Tu semblais te ficher de tout et ne rien respecter.

Un petit sourire se dessina sur le visage de la jeune femme à la peau sombre, ses souvenirs semblant prendre forme à travers le sable transporté par le vent. Un visage, un sourire. Un rire, peut être.

Et puis sur un défi idiot, nous nous sommes retrouvés embarqués chez ce stupide marchand d'esclaves. Nous avons du nous entraider. Nous comprendre. Tu m'as montré tes faiblesses et la vulnérabilité que tu cachais à tous. Nous nous sommes finalement apprivoisés.

Atteignant le sommet d'une dune, Serhkan s'arrêta quelques instants, scrutant le vide. Ou sa mémoire. Elle garda le silence un long moment, le regard vague, se repassant des instants volés, perdus. Elle ferma finalement les yeux. Ses mâchoires se serrèrent imperceptiblement.

Comment as-tu pu me laisser... ?

Elle prit une longue respiration. Puis une autre. Les secondes passèrent, comme les grains de sable voyageurs qui voltigeaient autour d'elle. Intemporels. Immortels.

Tu m'as un jour demandé si je serais prête à tout abandonner pour toi. Pour nous. Je ne t'avais pas répondu, me moquant de ta naïveté. Sa voix était d'une douceur feutrée, secrète et intime à la fois. Des mots murmurés dans le désert, perdus dans la brise nocturne. A tout jamais. Au fond, j’avais surtout peur de regarder la vérité en face.

Avec douceur, elle releva son manteau pour se saisir de l'urne en terre cuite pour laquelle elle effectuait cet ultime voyage. Elle l'observa quelques instants. Elle était simplement sculptée, dans la tradition des gens du désert. Rude, sans ambiguïté ou fantaisie. Tout le contraire de Kajin. La mort ne lui seyait décidément pas. Serhkan poussa un soupir, lui aussi absorbé par le silence protecteur des lieux. Elle appuya finalement son front contre l'objet, cachant son regard aux yeux des astres.

La réponse à cette question est oui. Elle l'a toujours été. Ses épaules semblaient trembler, à moins que ce ne fût simplement le vent qui secouait son manteau. Mais plus maintenant. Une résolution nouvelle imprégnait sa voix, tandis que son regard se fit plus doux que le sable sur lequel elle marchait. Je n'en ai plus le droit.

D'un geste d'une tendresse infinie, la jeune femme caressa son ventre gonflé de la vie d'un nouvel être. Son enfant. Leur enfant. Dans un silence absolu, Serhkan retourna l'urne, déversant les cendres de l'homme qu'elle aimait, éparpillées par la brise avide du désert. Elles se mêlèrent au sable, au vent, devinrent partie intégrante des lieux. A tout jamais.

Nous nous reverrons, souffla la Lionne dans un murmure destiné à n'être entendu que par les dunes, ignorant ses larmes pour adresser un sourire vaillant à l'horizon.

_________________



Serhkan rugit en peru.
Sahi miaule en cadetblue.
Double compte de Drystan.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De retour à Mathusalem :: A la pêche aux souvenirs :: Dans ta tête-
Sauter vers: